Action politique

Les Propositions Prioritaires de l'URIOPSS Centre 

Les Propositions prioritaires de l'URIOPSS Centre

Nous souhaitons relever, avec vous, les défis d’une société inclusive, ouverte à tous. C’est avec cette ambition que les associations, fondations, mutuelles engagées dans l’action sociale et de santé et regroupées au sein de l’URIOPSS Centre tiennent à vous faire partager leurs attentes et leurs propositions pour les années 2017 et suivantes.

Parties prenantes de l’économie sociale et solidaire, les organisations privées à but non lucratif qui constituent l’URIOPSS Centre ont la volonté de promouvoir leur conception solidaire de la politique de santé et d’action sociale et médico-sociale. Au plus près de la réalité des personnes vulnérables qu’elles accompagnent (enfants en danger, personnes en situation de handicap ou de dépendance, personnes exclues ou en situation de précarité), elles affirment qu’il faut soutenir l’effort de solidarité, garant du pacte social qui fonde notre société. Une solidarité en acte, qui permette à chacun d’exercer sa citoyenneté et de participer pleinement à la vie sociale.

En effet, si les associations de solidarité ont le devoir de « faire », elles ont aussi celui de « dire ». Dire le social, c’est contribuer au repérage des besoins, c’est anticiper leur évolution, c’est débattre sans contrainte avec les pouvoirs publics de la pertinence des mesures projetées ou mises en œuvre, participer à l’évaluation des politiques. Cette 5ème édition des Propositions prioritaires, qui porte ici le message des associations membres, s’inscrit pleinement dans cette perspective. Elle est le fruit des travaux des GLASS (groupe de liaison des associations sanitaires et sociales) réunissant les associations au niveau de chacun des départements, des Commissions régionales ainsi que des instances de notre Union.

S’engager dans une telle démarche n’est pas fortuit. Le champ de l’action sanitaire, sociale et médico-sociale, qui développe un ensemble de soins et d’accompagnements éducatif, thérapeutique, social et professionnel pour les personnes vulnérables, demeure mal connu. Or, il connait un fort développement depuis plus de soixante ans et est en constante adaptation compte tenu de l’ampleur mais aussi de l’évolution des besoins sociaux. En conséquence, il doit, à ce stade de maturité et comme tout secteur d’activité économique, relever de nombreux défis en matière de professionnalisation, de recherche d’amélioration continue de la qualité et de rationalisation des outils de gestion dans le respect des missions d’action sanitaire et sociale qui lui sont confiées. Ceci dans un contexte non seulement de forte tension sur les financements publics, qui constituent généralement la principale ressource de ces services, mais également de profondes évolutions législatives et réglementaires qui ne garantissent pas toujours une plus grande pertinence et cohérence des interventions. Au risque de porter atteinte à la qualité de l’accompagnement proposé aux personnes vulnérables.

Ces Propositions prioritaires, fruit d’un travail exigeant, soulignent la volonté des associations de prendre part au débat public et de contribuer à la construction d’un système solidaire afin de préserver le sens des projets associatifs et des actions donnant la primauté à la personne.

Partant des principales préoccupations actuelles des associations de terrain, l’URIOPSS Centre formule 26 propositions à l’ensemble des acteurs et des concitoyens de la région Centre-Val de Loire pour améliorer le sort des plus fragiles.

Les maîtres-mots de ces 26 propositions sont :

  • La nécessité de développer et d’adapter les réponses aux besoins des personnes vulnérables et à leurs parcours de vie et de santé singuliers ;
  • La conviction que les associations constituent un acteur primordial de l’action sociale dont notre société a besoin pour contribuer au vivre ensemble, leur utilité sociale allant bien au-delà de leur dimension de prestataire de service ;
  • L’importance du dialogue, de la concertation et du partenariat entre les pouvoirs publics et les associations pour contribuer à l’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques d’action sociale et de santé.

Certaines propositions supposent la mobilisation de moyens financiers complémentaires. Elles peuvent être justifiées par l’existence de besoins importants mal pris en compte. Mais il s’agit, plus généralement, du seul rappel des moyens exigés pour la mise en œuvre effective des lois et des divers plans d’actions décidés par le législateur.

Ces ambitions peinent parfois à trouver une traduction concrète, et ce sont souvent les acteurs de terrain, parmi lesquels les associations mais aussi parfois les collectivités locales, qui se trouvent en difficulté, entre les objectifs politiques affichés, les attentes légitimes de nos concitoyens qui en découlent, et les moyens alloués insuffisants pour les mettre effectivement en œuvre.

 

Jean-Michel DELAVEAU                                                                                              Johan PRIOU

Président de l’URIOPSS Centre                                                    Directeur de l’URIOPSS Centre

 

Les Représentations

Assurées par les administrateurs, le directeur, des adhérents mandatés ou les conseillers techniques de  l’URIOPSS, il s’agit de représenter les organisations privées à but non lucratif sanitaires et sociales et d’être force de propositions dans toutes les instances les concernant, parmi lesquelles, de manière non exhaustive :

Les instances 

  • Conférence Régionale Santé et de l’Autonomie
  • CESER (conseil économique, social et environnemental régional)
  • Groupes de suivi des schémas départementaux
  • Conseils de développement
  • CDCA (conseils départementaux de la citoyenneté et de l’autonomie

Les réseaux régionaux

  • CRESS (chambre régional de l’économie sociale et solidaire)
  • MAC (Mouvement Associatif du Centre)
  • ORS (observatoire régional de la santé)
  • FRAPS (fédération régionale des acteurs en promotion de la santé)
  • CREAI (centre régional pour les enfants, les adolescents et les adultes inadaptés)
  • CIRRIE (coordination inter-réseau régional de l’insertion par l’économique)
  • Centre Actif
  • CERC (comité d’entente région Centre des associations représentatives des personnes handicapées et des familles des personnes handicapées)

Le réseau Uniopss-Uriopss est, au niveau national,représenté au CNOSS (Conseil national de l’organisation sanitaire et sociale), au Conseil de la  CNSA (Caissenationale de solidarité pour l’autonomie ), aux conseils d’administration de l’ANESM (Agence Nationale de l'Evaluation et de la qualité des établissements Sociaux et Médico-sociaux) et de l’ANAP (Agence Nationale d’Appui à la Performance), au Conseil de surveillance de la CNAMTS (Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés), au CSTS (Conseil supérieur du travail social), au CNCPH (Conseil national consultatif des personnes handicapées ), au CNLE (Conseil national de lutte contre l’exclusion), à la Conférence nationale de Santé, au Mouvement Associatif, au CNVA (Conseil national de la vie associative ), …

 

Fichier(s) à télécharger